ÉDITORIAL

ÉDITORIAL René Guénon

Cahiers de l'Unité - Recueil 2016

           Avec ce cinquième numéro, qui ouvre notre deuxième année de publication en ligne, nous signalerons tout d’abord la parution du recueil n° 1 sous forme imprimée des Cahiers de l’Unité. Il s’agit d’une édition, entièrement corrigée et augmentée, des 4 numéros de l’année 2016. Ce qui veut dire que tous les textes ont été révisés et complétés. Ils comprennent ainsi quelques parties inédites. C’est un fort volume de 470 pages, au format crown quarto (19 x 25 cm), comportant 400 illustrations et photographies en couleurs et en noir et blanc, soit environ une centaine de plus que celles offertes sur le site. On aura compris que cette iconographie, soigneusement sélectionnée, et dont une partie est inédite ou peu connue, n’est pas purement illustrative : elle a un rôle didactique.

            Malgré le prix élevé de sa fabrication, et par conséquent celui de son prix de vente, nous avons fait le choix d’une impression en couleurs. Grâce à la bonne volonté de quelques-unes et de quelques-uns, nous avons le plaisir de présenter une publication dont la forme est, croyons-nous, à la proportion des textes, c’est-à-dire de la plus haute qualité. Il n’était pas facile de parvenir à une édition visuellement supérieure à celle du site, mais il nous a paru indispensable de proposer une forme plus aboutie et plus durable que celle du support numérique. La forme à un sens et elle doit être l’expression du fond, autant que possible. Il nous semble que c’est ce qu’exigeait la présentation et la défense des doctrines et des méthodes traditionnelles en Occident. Nonobstant les obstacles liés à certaines contingences, et notamment l’absence de soutien financier, nous trouverions regrettable qu’une revue internationale francophone d’esprit traditionnel, au regard de la nature de ce qu’elle exprime, devrait nécessairement se cantonner à des formes éditoriales plus ou moins ordinaires, voire inférieures à celles des modernes. C’est donc un ouvrage sans équivalent que nous proposons. Il convient maintenant de la part de celles et ceux qui participent du même esprit de faire l’effort de l’acheter, sachant que sa mise en vente sera limitée à 150 exemplaires (1).

            Rappelons que si notre revue en ligne est gratuite, elle engendre néanmoins des frais et nous invitons ceux qui souhaitent qu’elle se poursuive à souscrire un abonnement, s’ils ne l’ont pas déjà fait. Ceux qui considèrent que les Cahiers de l’Unité sont une véritable revue traditionnelle, qui apprécient ses apports doctrinaux et documentaires, son combat contre les diverses formes du néo-spiritualisme et son opposition à la mentalité moderne, devraient évidemment lui apporter leur soutien. À ce titre, les dons, quels que soient leurs montants, représentent aussi une modalité de participation effective à l’esprit traditionnel dans ce qu’il a de plus élevé puisqu’ils permettent d’être partie prenante dans le maintien et à la diffusion de la véritable conscience de l’unité essentielle des formes traditionnelles. 

            À cet égard, nous adressons à nos abonnés, en Italie, en France, en Espagne, et au Canada, qui ont pris le risque de nous soutenir dès le début sans savoir ce qui adviendrait, nos plus sincères remerciements pour leur confiance. Alors que beaucoup de lecteurs des écrits de R. Guénon, dispersés dans des opinions particulières ou aveuglés par les questions religieuses, n’ont pas échappé aux méfaits de l’individualisme, il est encourageant d’en voir certains faire preuve d’un esprit traditionnel authentique. Nous remercions également tous ceux qui prennent le temps de collaborer avec nous par des textes.

         

            Pour la première livraison de l’année 2017, nous sommes heureux de présenter M. Mark S. G. Dyczkowski, un intellectuel d’origine occidentale vivant à Bénarès, et rattaché depuis plusieurs décennies au Tantrisme. Ses travaux méritent d’être mieux connus par les lecteurs francophones. C'est un homme de tradition totalement engagé dans une voie initiatique, bien que n’étant pas un lecteur de René Guénon en particulier. Il est inutile de préciser, mais lui-même aime à le dire, que l’engagement est un point fondamental dans la vie spirituelle. La publication de son texte sur les déesses tantriques est une suite naturelle à celui de M. Alexis Sanderson puisqu’il fut son élève, et également, lui aussi, un disciple de Swâmî Lakshman Jû.

            Avec la collaboration de M. C. G., lecteur qualifié de René Guénon de grande magnitude intellectuelle, nous inaugurons le début d’une longue étude sur le Centre suprême qui offrira la véritable solution à certaines énigmes qui n’avaient jamais été réellement résolues jusqu’ici. 

            Après la quatrième partie de l’étude de M. Laurent Guyot sur la Maçonnerie opérative, ce numéro s’achève avec une remarquable mise au point qui constitue la réponse, longtemps attendue, à un pamphlet de M. Jean-Marc Vivenza contre René Guénon, à propos des Élus Coëns, du Rite Rectifié, de Willermoz, et du mysticisme de Louis-Claude de Saint-Martin. Une hypothèse convaincante sur la nature exacte de la filiation initiatique de Martines de Pasqually y est proposée pour la première fois.  

           

Julien Arland

Directeur litteraire

1. Pour l’achat, cliquer sur le livre :

 
 
Cahiers de l'Unité - Recueil 2016

Pour citer cet article :

Julien Arland, « Éditorial », Cahiers de l’Unité, n° 5, janvier-février-mars, 2017 (en ligne).

 

© Cahiers de l’Unité, 2017  

NOS ÉDITIONS

Revues

Recueils

Livres