ÉDITORIAL

ÉDITORIAL René Guénon

Bénarès, 2015  © Cahiers de l’Unité

 

           Il n’existe aujourd’hui, à notre connaissance, aucun site d’études en langue française qui soit l’expression régulière de la conscience de l’unité essentielle de toutes les formes traditionnelles. C’est la raison pour laquelle il nous a paru nécessaire d’en créer un. 

            C’est parce que toutes les traditions procèdent d’un même Principe que cette conscience de leur unité essentielle est possible. De même que toutes les couleurs ne sont qu’une différenciation de la lumière blanche, on peut dire que la diversité des formes traditionnelles, ou des religions si l’on veut, n’est que l’expression différenciée de cette unité fondamentale. À l’instar du fait que la lumière blanche n’est pas une couleur, le point de vue auquel se réfère proprement cette conscience de l’unité traditionnelle est distinct de celui qui se rapporte aux questions religieuses extérieures. Par conséquent, celles-ci sont hors du champ de notre revue. 

        Le terme « tradition » désigne ici toutes les formes dont l’origine première est d’essence métaphysique. Le mot « traditionnel » ne concerne ainsi « que ce qui implique un élément d’ordre supra-humain. » Sachant que la connaissance traditionnelle repose sur l’intellect pur et qu’on ne peut y accéder que par une voie intérieure, on aura compris pourquoi doctrine et méthode, complémentaires et inséparables l’une de l’autre, sont mentionnées dans notre sous-titre.

            En offrant les moyens d’une compréhension nouvelle des doctrines et des méthodes traditionnelles, René Guénon a exprimé le premier, publiquement, la conscience orthodoxe de cette unité traditionnelle essentielle. Il est donc naturel que ce soit sous l’autorité tutélaire de son œuvre que se place notre revue. Il s’agira de participer à un accroissement de la compréhension de son enseignement et au développement des conséquences qui peuvent en être tirées. Dans ce sens, nous sommes heureux d’ouvrir la première livraison avec un de ses textes qui ne figure dans aucune bibliographie et qui n’a pas été réédité depuis plus de quatre-vingt ans. L’article sur la « génération spirituelle de René Guénon » permettra d’appréhender plus nettement notre point de vue quant au véritable statut de son œuvre.

           S'adressant exclusivement à des lecteurs qualifiés, cette œuvre ne peut être comprise par tout le monde. Il n’en reste pas moins que l’on ne peut faire de concessions aux incompréhensions ni laisser se propager indéfiniment des erreurs d’interprétations. Elles ne peuvent qu’« empêcher l’actualisation de virtualités réelles de participation à l’esprit de son enseignement. » La volonté de contribuer à une meilleure compréhension de celui-ci implique un travail de redressement de ces erreurs et c’est la raison de la publication d’études critiques dans notre rubrique « Miroir des textes. » Son rôle est également d'attirer l'attention sur des ouvrages ou des articles d'intérêt traditionnel.

     Au regard du très faible nombre de revues d’esprit réellement traditionnel, existantes ou ayant existé, une équipe de collaborateurs est d’évidence difficile à réunir. Si le nombre de ces revues fut toujours très réduit, c’est sans doute parce que la conscience effective de l’unité essentielle des formes traditionnelles fut généralement déficiente. Si l’on ajoute à cela, d’un côté, le règne des diverses formes de la mentalité moderne, et, de l’autre, les conceptions simplistes ou la volonté de domination, la marge de manœuvre est mince pour réaffirmer en Occident la seule légitimité du point de vue traditionnel.

            La difficulté à constituer une équipe qualifiée, surtout dans les débuts, explique pourquoi nous avons fait appel à des traductions de travaux en langue anglaise. Il y a de ce côté, notamment en ce qui concerne la tradition hindoue et le bouddhisme tantrique, une importante réserve de textes qui demeurent peu ou mal connus dans le milieu francophone, alors qu’ils participent plus ou moins de notre perspective. Les travaux de M. Alexis Sanderson sur le Tantrisme, dont nous commençons à publier ici la traduction, en sont un exemple. Bien entendu, tous ceux qui comprennent et acceptent la ligne éditoriale évoquée ici en quelques traits et dont les travaux présenteraient les qualités requises sont les bienvenus pour participer à la revue.

            Comme tout le monde peut lire ce que nous publions, il faut signaler dès maintenant que nous récusons par avance toutes tendances d’ordre politique qui pourraient nous être imputées. Nous entendons rester totalement en dehors de ce domaine. Nous savons bien que c’est la préoccupation de la plupart de nos contemporains, mais contrairement à ce qu’imaginent les mentalités pragmatiques, et aussi étonnant que cela puisse paraître à certains, nous pensons qu’il est difficile de trouver aujourd’hui quelque chose de plus vain que les opinions et les engagements politiques.

            S’il en est besoin, rappelons également tout de suite que ce qui est traditionnel ne peut aucunement se réduire au « traditionalisme » quel qu’il soit ni, bien sûr, à l’« anti-modernisme. » Enfin, quoique tous puissent accéder à ce site, précisons qu’il ne s’adresse pas à tout le monde, mais seulement à ceux qui sont capables de comprendre les vérités métaphysiques et d’en tirer les conséquences.

           Les Cahiers de l'Unité est une revue électronique gratuite, néanmoins elle nécessite des moyens matériels minimums pour maintenir son existence, en particulier pour la rémunération du webmestre et les frais afférents. C’est la raison pour laquelle nous invitons tous ceux qui la lisent et y trouvent de l’intérêt à la soutenir par des abonnements.

                En l’absence de ceux-ci, il va de soi que cette revue disparaîtra ; cela voudra sans doute dire qu’elle n’a pas de véritable raison d’être à l’époque où nous sommes. Nous souhaitons également que ces abonnements soient suffisants pour permettre le financement d’une édition annuelle imprimée qui réunira tous les articles parus.

 

 

 

Le Comité de rédaction

Pour citer cet article :

Comité de rédaction, « Éditorial », Cahiers de l’Unité, n° 1, janvier-février-mars, 2016 (en ligne).

 

© Cahiers de l’Unité, 2016  

NOS ÉDITIONS

Revues

Recueils

Livres