LE SYSTÈME EN VII GRADES

Le système en VII grades

Extraits de la correspondance de Clement Sretton (III) 

- Suite & fin -

(The Speculative Mason, Vol. XLIII, Fourth Issue 1951 and 1952)

Détails complémentaires

23 août 1908

 

         (Ici est donné un dessin de l’entrée de la loge n° 1. On y voit une porte extérieure, un espace puis une porte intérieure ; le Tuileur se tient entre les deux portes. Cet espace forme une petite antichambre car les portes sont larges. Au moyen de cordes, la porte extérieure ne peut être ouverte que si la porte intérieure est fermée.) (1) 

         Le garçon vient du n° 5 (où il a été interrogé), et se dirige vers la porte extérieure où il donne le mot de passe au Garde Extérieur qui se tient à l’intérieur de la porte extérieure. À l’intérieur de l’espace dédié entre les portes, il pose le droit de passage – une baignoire se trouve dans cet espace. Le garçon descend les marches à une de ses extrémités, traverse l’eau et remonte les marches à l’autre extrémité ; le médecin se tient là, prêt à l’examiner, puis on lui donne à manger, à boire, le manteau blanc, et il est emmené par-delà les portes [intérieures] dans le chantier de taille de pierre ou Loge 1. (Avant de franchir les portes, il fait le serment de ne rien révéler jusqu’au moment où il prend l’obligation).

        Lorsque le candidat doit être fait (2), le Trésorier, le Médecin et le Diacre sortent de la Loge pour l’antichambre afin de le recevoir. (Chacun fait son rapport selon leur office respectif.) C’est après leurs rapports que le diacre est envoyé pour amener le candidat selon la manière appropriée. Il porte le manteau blanc jusqu’à la fin de la cérémonie et ne s’habille pas tant que tout n’est pas terminé. Son tablier est ceint par-dessus le manteau blanc (3).

        À l’exception du bain et du médecin, la chose est juste sur la même ligne que la nôtre. Ainsi le garçon est censé avoir parcouru une certaine distance, pauvre, sale et affamé … puis, lorsque les droits sont déposés, il est sans le sou. Après la 1re cérémonie, chaque frère dans la salle vous accueille en tant que frère et vous donne l’attouchement (grip) du premier degré, une quête est faite pour le pauvre nouvel apprenti qui en reçoit le produit en cadeau pour vivre jusqu’à ce que l’argent [gagné par son travail] lui soit dû, puis ...

 

       

 

Clement Stretton

Traduit de l’anglais et annoté par Pierre Notuma

 

La suite de cet article est exclusivement réservée à nos abonnés ou aux acheteurs du numéro 20 des Cahiers de l'Unité

 
 
 
 

Pour citer cet article :

M. C. Debenham, traduit par Pierre Notuma, « Le système à VII grades », Extraits de la correspondance de Clement Stretton, Cahiers de l’Unité, n° 20, octobre-novembre-décembre, 2020 (en ligne).

 

© Cahiers de l’Unité, 2020