PORTRAIT DU KABBALISTE : LE COMTE WALDSTEIN

Portrait du kabbaliste en jeune homme : 
le comte Waldstein et son entourage

Seconde partie (cf. Cahiers de l’Unité, n° 21, 2021)

Kabbaliste Joseph Karl Emmanuel WALDSTEIN

Figure 1. Portrait du comte Joseph Carl Emmanuel von Waldstein. 
DH 8830 provenant de la collection de l’Institut national du patrimoine, de l’Administration régionale du patrimoine, Prague ;

conservé au château de Duchcov.

PLAN

Le modèle, l’artiste, le tableau

Baron von Adlersthal

 

 

Le modèle, l’artiste, le tableau

 

          Je commencerai par l’identité du peintre et la datation du portrait de Duchcov qui nous occupe (fig. 1, voir N° 21). Les inventaires de la collection des œuvres d’art du château répertorient le tableau comme « anonyme », et je n’ai pu trouver aucune information sur la personne qui l’a exécuté. La calligraphie irréprochable du texte araméen et hébreu, ainsi que de l’inscription arabe, laisse penser que l’artiste en maîtrisait les alphabets. Le tableau de Dux est l’une des très rares œuvres d’art européennes contenant un texte en araméen (et la seule où il dépasse une ou deux lignes) (1), et à ma connaissance l’unique œuvre d’art qui contient un texte en écriture Rashi [1bis]. Le peintre a méticuleusement suivi l’édition de Mantoue du Zohar en inscrivant le titre du livre en en-tête de page, les premiers mots de chaque paragraphe du Midrash ha-ne’elam en caractères hébreux carrés et le corps du texte en Rashi. 

          La radiographie et l’analyse chimique de la peinture confirment que l’inscription a été peinte en même temps que le reste du portrait. Il n’y a pas une seule correction dans la calligraphie, et il n’y a aucune trace d’un texte ajouté par une autre main. Une représentation beaucoup moins sophistiquée de l’hébreu sur la seule œuvre d’art s’approchant d’une quelconque façon du portrait de Dux, le mezzotinto londonien de Hakham David Nieto, est basée sur une peinture réalisée par un artiste juif (2). Il est donc possible que le peintre ait été familier avec la tradition juive et qu’il ait été lui-même juif. Néanmoins, les conjectures concernant les origines juives – et encore plus sabbatéennes – du peintre de Duchcov seraient risquées. L’histoire de l’art occidental compte des exemples d’artistes...

         

 

Pawel Maciejko

Traduit de l’anglais par Marie-Sixtine Hucher

 

La suite de cet article est exclusivement réservée à nos abonnés ou aux acheteurs du numéro 22 des Cahiers de l'Unité

Portrait de Hakham David Nieto

Portrait de Hakham David Nieto. Mezzotinto, 1728, Jewish Museum, Londres.

 
 
 

Pour citer cet article :

Pawel Maciejko, traduit de l'anglais par Marie-Sixtine Hucher « Portrait du kabbaliste en jeune homme : Comte J. K. E. Waldstein et son entourage », Cahiers de l’Unité, n° 22, avril-mai-juin, 2021 (en ligne).

 

© Cahiers de l’Unité, 2021