NOTES

Cliquez sur le numéro de la note pour revenir à l'endroit du texte

 
 

1. L’Homme et son devenir selon le Vêdânta, ch. 20, p. 159.

 

2. Ibid., ch. 21, pp. 174-175.

 

3. L’ésotérisme de Dante, ch. 2.

 

4. « Références islamiques du Symbolisme de la Croix », dans L’Islam et la fonction de René Guénon, réédition 2016, p. 117.

5. Coran, 17, 1 ; la mosquée sacrée désigne celle de La Mecque, la mosquée éloignée celle de Jérusalem. Dans ce verset, les signes sont dits âyât, mot qui désigne habituellement les versets coraniques. D’autres termes  sont couramment employés pour désigner l’opération symbolique dans le Livre, comme mathal (pl. amthâl), ou ramz (pl. rumûz).

 

6. C’est ce que confirme le Cheikh al-Akbar dans Fut. ch. 367, III, p. 340.

7. Fut. I, ch. 32,  en référence aux versets 30, 20-25.

8. ...

 

La suite de cet article est exclusivement réservée à nos abonnés ou aux acheteurs du numéro 14 des Cahiers de l'Unité

NOS ÉDITIONS

Revues

Recueils

Livres